Le principe dualo

OFFRE SPÉCIALE : Pour l’achat d’un du-touch S, 50 € à dépenser sur musicdiffusion.com

Le principe dualo

Simplificateur d’harmonie

Rangeant les notes qui sonnent bien ensemble les unes à côté des autres, le principe dualo facilite la visualisation et le jeu des accords et des gammes.

Une approche mathématique des objets harmoniques

Le principe dualo est un concept pour disposer les notes dans le plan. Cette disposition des notes peut se servir de la portée traditionnelle comme support avec la clé dualo pour indiquer la hauteur relative des notes (degrés) plutôt que leur hauteur absolue.

Par défaut, le premier degré est à droite sur un interligne, mais il pourrait tout à fait être représenté à gauche et/ou sur une ligne (selon la tonique et l’octave choisis sur le du-touch, le premier degré sera situé sur le clavier gauche ou droit).

Les degrés alternent de chaque côté, un par ligne de touches sur le clavier du du-touch, un par doigt (de l’index à l’auriculaire) de chaque main.

Les degrés

Les tierces
majeures vers l’intérieur
mineures vers l’extérieur

Le principe dualo range les degrés pairs du même côté, les degrés impairs de l’autre. Ainsi, les tierces sont rangées verticalement sur le clavier.

Il existe deux types de tierces : les tierces majeures et les tierces mineures, un demi-ton les sépare. Ainsi, les demi-tons sont rangés horizontalement sur le clavier (dièses vers l’intérieur, bémols vers l’extérieur).

Cette orientation est la même sur la totalité du clavier, que l’on peut voir comme un espace vectoriel engendré par les tierces majeures et mineures.

Plus généralement, voici les intervalles, qui restent également identiques pour n’importe quelle note fondamentale ; on dit que le clavier est isomorphique.

Les intervalles

Par conséquent, les accords sont représentés par des formes simples, symétriques d’un clavier à l’autre. En voici les principaux exemples :

Les accords : triades

(accords à trois sons avec deux tierces consécutives / fondamentale + tierce + quinte)

Les accords : tétrades

(accords à quatre sons avec trois tierces consécutives / fondamentale + tierce + quinte + septième)

Les gammes

(ici une gamme majeure, avec le code couleur du clavier du du-touch : tonique en orange, autres notes de la gamme en vert)

À partir de deux tétrades, il est possible de construire une gamme (à 7 notes). En disposant un accord sur chaque clavier (et donc dans chaque main), il suffit de jouer leurs notes individuelles, en suivant les degrés, pour reconstituer cette gamme.

Par ailleurs, les touches rétroéclairées du du-touch permettent de mettre en valeur une gamme parmi les modes les plus courants (majeur, mineur, dorien, etc.), ou de dessiner sa propre gamme (custom).

Lorsque l’on applique ce principe pour concevoir un clavier physique comme celui du du-touch, voici un arrangement possible des notes (12 demi-tons par octave en tempérament égal), assemblé autour de la gamme de do majeur par convention.

De même que pour les degrés, nous retrouvons une même note et ses altérations sur la même ligne (ex : fb, f, f#, f##).

Le du-touch est le premier instrument à utiliser la disposition dualo. Il a été décliné en deux modèles : le du-touch (sorti en 2015) et le du-touch S (sorti en 2017). Hormis leur nombre d’octaves, leurs claviers respectifs sont différents quant aux notes qui les composent.

Les notes : du-touch S

Chaque côté du clavier est partiellement chromatique.

Les claviers sont ainsi davantage complémentaires (ex : Ebb = D).

Les notes : du-touch

Chaque côté du clavier est entièrement chromatique.

Il est préféré notamment chez les pianistes, qui disposent ainsi de toutes les notes d’un côté comme de l’autre ; idéal pour jouer des accords complexes et leurs renversements à une seule main.

Sur un clavier dualo physique, il est bien entendu possible qu’un ou plusieurs intervalles doivent être retrouvés sur le clavier opposé (et donc jouées avec l’autre main) ; c’est notamment le cas pour des accords ayant comme fondamentale une note située au bord de l’un des claviers (comme ici, l’accord F#dim7 ou Gbdim7). Il est néanmoins possible de transposer (c’est-à-dire de décaler uniformément d’un ou plusieurs demi-tons) la totalité des notes dans les paramètres de l’instrument, afin de retrouver le confort de jouer un accord entier sur un seul clavier.

  • null

    Jules Hotrique, inventeur

    Mathématicien et musicien passionné d’harmonie musicale, c’est en réaccordant une sanza (piano à pouces africain, aussi connu sous le nom de mbira ou kalimba) qu’il lui vient l’idée d’agencer les notes harmonieuses, les tierces, les unes à côté des autres. À l’aide des mathématiques, il finit ainsi par concevoir le clavier dualo tel qu’il existe aujourd’hui, et décide aussitôt d’en faire un instrument…

  • null

    Wikipédia

    Le principe Dualo est une façon de répartir les notes de musique alternativement sur un double-clavier, c’est-à-dire selon deux suites de tierces en quinconce. Lire la suite…

Les dispositions alternatives

Piano (Jankó) et accordéon (2 variantes chromatiques)

Essayez les autres claviers isomorphiques disponibles dans les réglages du du-touch.